Le village de Saint Michel, perché sur son côteau et celui de Lorette niché dans son vallon concentrent l'essentiel de l'habitat.
Le pays aux deux villages
Eglise de Saint Michel
De fondation romane, elle est bâtie en appareil au XIIe siècle. Une seconde nef est ajoutée au sud à la fin du XVe. Ce bas coté plus récent est d'ailleurs vouté alors que la nef à charpente est lambrissée.
 
La façade occidentale est surmontée d'un clocher mur percé de deux baies en plein cintre.
 
La cloche datée de 1556 est l'une des plus anciennes du secteur. Depuis janvier 2013 ce clocher mur subit une opération de remise en état par retrait de sa coque de ciment pour mettre la pierre en valeur.

Le chœur comporte une travée droite avec voûte en berceau, puis un sanctuaire voûté en cul-de-four. Des fenêtres éclairent cette partie de l'édifice, dont l'un des chapiteaux est sculpté d'une sirène à deux queues largement écartées. Cette représentation de la séduction, du mal et de la luxure est encadrée de tètes monstrueuses.

D'importants travaux de rénovation sont entrepris depuis 2012 pour éliminer la couche de ciment et remplacer les pierres abimées.
Aujourd'hui le clocher a retrouvé son lustre de jour comme de nuit et la cloche a reçue une commande électrique pour réduire les vibrations sur le mur.