Le village de Saint Michel, perché sur son côteau et celui de Lorette niché dans son vallon concentrent l'essentiel de l'habitat.
Le pays aux deux villages
C'est en 1812 que fut créée la commune de Saint Michel de Lapujade en réunissant les communes de Saint Michel et de Lapujade.

L'église St Roch, à Lapujade, fut détruite sous la révolution.

La commune majoritairement située sur un coteau, est propice à la culture de la vigne. Au XIXè siècle il y en avait partout, le phylloxera détruisit le vignoble dans les années 1880-85, une grande partie de ces surfaces fut abandonnée de sorte qu'aujourd'hui en parcourant les bois il n'est pas rare de trouver de la vigne sauvage, vestiges d'anciennes parcelles cultivées.

La population est aujourd'hui de 193 habitants, elle a culminée à 500 en 1831.